INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE

Les infractions au code de la route sont très fréquentes. Il est faux de croire que le traitement de ces infractions est une affaire simple. Certaines infractions de conduite sont considérées comme des infractions criminelles et peuvent entraîner un emprisonnement et un casier judiciaire qui peuvent ternir une réputation de façon permanente.

Il y a trois principales infractions de conduite au Canada :

  1.  Conduite avec facultés affaiblies » ou « posséder et le contrôler un véhicule à moteur avec facultés affaiblies » (par l’alcool ou une drogue)
  2. « Conduite avec plus de 80 mg d’alcool dans 100 ml de sang » ou « posséder et contrôler d’un véhicule à moteur avec plus de 80 mg d’alcool dans 100 ml de sang »
  3. « Refus de fournir un échantillon d’haleine » un agent de la police

« Attention et contrôle »:

Il est possible d’être accusé d’un délit de « conduite avec les facultés affaiblies » même si vous ne conduisiez pas. Selon la loi, une personne peut être considérée comme étant en « garde et contrôle » d’un véhicule si cette dernière « utilise » la voiture ou ses équipements, de telle sorte qu’une situation dangereuse a été créée. Ce type d’infraction est courant lorsqu’une personne a décidé de « dormir » dans sa voiture après avoir consommé beaucoup d’alcool ou de drogues. Ces cas peuvent être défendus en évaluant le danger que la personne a représenté par rapport à la voiture. L’emplacement des clés par rapport au véhicule, la position de la personne dans le véhicule et les plans de la personne concernant d’autres moyens de transport sont autant de considérations pertinentes pour évaluer la garde et le contrôle.

« Refus de fournir un échantillon d’haleine » :

Toute personne a l’obligation légale de fournir un échantillon d’haleine lorsqu’elle est légalement sollicitée, sauf si elle a une

« excuse raisonnable » pour refuser. La première étape de la défense d’une accusation de refus de fournir un échantillon d’haleine est d’évaluer si la demande de fournir un échantillon d’haleine était légalement valable. Si la demande n’était pas valable, le refus d’obtempérer ne constitue pas une infraction. L’avocat de la défense doit également évaluer s’il y avait une excuse raisonnable pour le refus ou le défaut de fournir un échantillon d’haleine. Non seulement le refus doit être définitif et sans équivoque, mais le conducteur doit également avoir eu une possibilité raisonnable de fournir les échantillons demandés.

Chacune de ces infractions est poursuivie et défendue de manière différente, mais elles sont toutes passibles de peines minimales obligatoires :

  • Pour une première infraction, une amende minimale de 1 000 dollars et une interdiction de conduire pendant 12 mois.
  • Pour une deuxième infraction, un minimum de 30 jours de prison et une interdiction de conduire de 2 ans.
  • En cas de récidive, 120 jours de prison au minimum et 3 ans d’interdiction de conduire.

De plus, si vous êtes reconnu coupable de l’une de ces infractions, vous obtiendrez un casier judiciaire. Un casier judiciaire entraînera des restrictions de voyage et pourrait nuire aux perspectives d’emploi. Les taux d’assurance (une fois que vous pourrez reprendre la conduite) seront considérablement augmentés et, enfin, vous devrez suivre un cours de conduite spécial de la SAAQ afin de faire rétablir votre permis.

Les sanctions possibles sont encore plus lourdes lorsque l’infraction entraîne des blessures ou la mort d’une personne.

Compte tenu des conséquences importantes d’une condamnation pour l’une de ces infractions, il est important d’avoir un avocat expérimenté dans la défense des infractions au code de la route. Steven Slimovitch examinera votre dossier de manière approfondie et évaluera vos options de défense possibles. 

Accumulation de points d’inaptitude

Steve Slimovitch peut également apporter son expertise lorsqu’un individu est confronté à une suspension de son permis de conduire en raison de l’accumulation de points d’inaptitude. Selon la catégorie de permis, le nombre de points d’inaptitude qui peuvent être accumulés avant de perdre son permis varie, de 4 points seulement pour un « nouveau » conducteur à 15 points dans le cas d’un permis « complet. » 

Il existe de nombreuses stratégies qui peuvent être utilisées pour se défendre contre la perte potentielle de permis due à l’accumulation de points d’inaptitude. Un avocat expérimenté comme Steven Slimovitch est souvent capable de négocier avec le procureur pour éviter de telles conséquences négatives.


Ce que Steven Slimovitch peut vous offrir

Lorsque vous ou une personne de votre entourage avez été accusé d’une infraction au code de la route, il est important de faire appel aux services d’un avocat de la défense expérimenté dès que possible. Steven Slimovitch est un avocat de la défense hautement qualifié et expérimenté, qui possède une expérience très impressionnante dans ce domaine. Il a défendu d’innombrables personnes accusées de délits de conduite automobile et les a soutenues avec succès tout au long de la procédure judiciaire, leur permettant ainsi de remettre leur vie sur les rails.